Paresco bourse
31 Juillet 2018 à 09h56 - 42

Tout ce que vous devez connaître sur le plan d’épargne retraite populaire

Vous projetez d’épargner afin de recueillir un complément de revenus à la retraite, et ce, tout en payant moins d’impôts ? Le plan d’épargne retraite populaire PERP vous est proposé. C’est un produit qui présente de nombreux avantages, mais aussi certains inconvénients. Ceux-ci font que certains épargnants demeurent encore plus ou moins frileux quant à la souscription à ce produit. Ce que vous devez connaître sur le plan d’épargne retraite populaire, ses points forts et ses inconvénients : l’essentiel dans cet article.

L’objectif du PERP

Le plan a pour principal objectif de verser des rentes viagères. À la différence de l’assurance-vie dont le capital est bloqué pendant seulement 8 ans, le PERP lui ne peut être déverrouillé avant l’âge de votre départ à la retraite. Si vous souscrivez au plan à 30 ans par exemple, vous devez donc attendre encore une trentaine d’années avant de pouvoir jouir du capital que vous avez fait fructifier. Vous disposez uniquement de la période de 30 jours après l’ouverture du PERP pour décider si vous souhaitez ou non conserver le plan. La sortie se fera alors avant les 30 jours. Passé ce délai, il ne vous sera plus autorisé de retirer votre capital investi.

Les avantages du PERP

Les principaux avantages du PERP : vous épargnez en déduisant votre impôt sur le revenu. En effet, il s’agit d’avantages fiscaux intéressants, puisque le montant des primes que vous versez sera soustrait de votre IR. Mais la défiscalisation ne se fait pas uniquement pendant cette phase d’épargne. Lorsque vous percevez les rentes viagères au moment de votre départ à la retraite, vous profitez d’un abattement forfaitaire appliqué par l’administration fiscale.

Outre ces avantages fiscaux, vous avez l’assurance de percevoir les rentes à vie. De plus, retenons que comme tout produit d’épargne, le PERP désormais n’est plus touché par le paiement de l’impôt sur la fortune, puisque celui-ci ne concerne que les actifs immobiliers (c’est l’IFI, impôt sur la fortune immobilière).

Autres points forts du PERP

Le PERP autorise une sortie en capital uniquement dans des cas très exceptionnels. Par exemple, lorsque le souscripteur est invalide, perd son conjoint ou son partenaire PACS, ou encore s’il est surendetté. Idem s’il cesse de profiter de ses allocations de chômage, ou s’il est appelé à cesser son activité non salariale suite à une liquidation judiciaire.

Les primo-accédants profitent aussi d’une possibilité de sortie en capital au lieu d’une sortie en rentes. Ce, dans le but de financer l’achat de leur résidence principale.

Si le souscripteur le souhaite, 20% de la somme fructifiée sera jouie en capital. Les 80% restants seront versés à titre de rentes viagères.

Les inconvénients

Parmi les principaux inconvénients du plan s’inscrit sans conteste le blocage du capital pendant une longue durée. Le décès du souscripteur peut survenir avant même le dénouement du contrat, soit avant l’âge de son départ à la retraite. Les avantages ne sont seulement jouis qu’après la longue période tunnel pendant laquelle le souscripteur n’est pas à l’abri des aléas de la vie.

Ceux qui souhaitent profiter d’une sortie en capital à leur guise opteront plutôt pour un contrat d’assurance-vie. Celui-ci permet d’épargner pendant 8 ans, et de débloquer ou non les fonds une fois cette échéance atteinte. L’assurance-vie finance les projets du souscripteur à moyen ou à long terme ; il propose aussi un versement de rentes à vie, selon les options qu’il aura choisies.

En conclusion, il est donc prudent de définir les principaux objectifs de l’investisseur avant de souscrire à un PERP. Demandez conseil à un gestionnaire de patrimoine ou rendez-vous sur defiscalisez.com afin d’obtenir toutes les informations pertinentes sur ce produit défiscalisant.

Le marché financier en France

  1. 25 Juil. 2018Quelles parts de SCPI acheter pour augmenter ses revenus annuels ?27
  2. 31 Mai 2018Devenez usufruitier et donnez la nue-propriété d’un bien à vos enfants70
  3. 2 Mai 2018Comment bien simuler votre investissement en loi Pinel ?96